couverture harry potter par botnikTout le monde a déjà entendu parler d’Harry Potter, célèbre magicien inventé par J.K. Rowling et paru pour la première fois en 1997. Si la série est terminée, elle continue pourtant de déchaîner l’imagination des gens… et des IA !

Ainsi, plusieurs personnes de chez Botnik, une communauté d’écrivains et de passionnés, ont programmé de concert une IA (un réseau de neurones de type LSTM) pour écrire un nouveau chapitre à la saga, intitulé « Harry Potter et le Portrait de Ce Qui Semblait Etre une Large Pile de Cendres », traduite dans le dernier paragraphe de cet article.

Ceci étant, l’exercice s’est avéré être partiellement un échec, comme on va le voir, mais n’était pas dénué d’intérêt.

Retrouverez l’intégralité du texte en anglais

Un LSTM ? Qu’est-ce que c’est ?

Commençons par le commencement : comment faire pour qu’un programme informatique écrive une oeuvre littéraire.

Les LSTM pour Long Short-Term Memory sont des réseaux de neurones qui possèdent la particularité de « retenir et réutiliser des informations ».

Dans les réseaux de neurones classiques, une information est donnée en entrée au réseau qui va faire une prédiction. Pour les LSTM, le réseau va prendre en entrée cette information, mais aussi celle qui vient juste avant (voire encore celles d’avant, on peut configurer la profondeur de la mémoire). Par exemple, pour la prédiction de mots lorsque vous tapez sur votre téléphone, l’IA va regarder quels mots vous venez de taper et en tiendra compte pour vous donner le suivant : « dans » puis « le » prédira « bus » mais « avec » « le » prédira « téléphone ». Cet algorithme est donc très puissant lorsqu’il s’agit de répondre à une problématique avec cause à effet (dans le temps) : la prédiction de mots, l’écriture d’une musique, une analyse de marché… la connaissance seule de l’état à un instant T ne permet jamais de dire ce qui viendra ensuite.

Dans le cas précis d’Harry Potter, Max Deutsch a entraîné son LSTM sur l’ensemble des livres 1 à 4 d’Harry Potter puis a laissé son IA écrire un chapitre supplémentaire.

On peut donc dire que l’IA a pris l’habitude d’écrire dans le style de J.K. Rowling, sans pour autant donner de sens aux mots. Comme le montre le schéma ci-contre, les LSTM ont également un seuil d’oubli qui permet une meilleure généralisation.

Ce qu’a compris l’IA d’Harry Potter

Maintenant que les présentations ont été faites, rentrons dans le vif du sujet : l’IA ne comprend absolument rien de ce qu’elle écrit. Comme je l’ai expliqué, elle se content d’imiter le style de l’auteure, à la manière de votre téléphone. La lecture des livres a néanmoins permis un entraînement très poussé, et aura permis à l’algorithme de mieux cibler les mots clés de la saga : mangemort, fantôme, Harry, Voldemort, magie…

Et a, à tort, associé les mots « mange » de mangemort, et le véritable vocabulaire culinaire, pour donner un chapitre orienté cannibalisme.

Pour vous faire un ordre d’idée, j’ai traduit l’intégralité du texte comme j’ai pu (une traduction est toujours subjective, surtout lorsqu’il est difficile de donner du sens au texte original), mais n’hésitez pas à vous référer au texte en anglais.

Traduction en français

 

Harry Potter et le Portrait de Ce Qui Semblait Etre une Large Pile de Cendres

Chapitre 13 – Le bel homme (p. 271 – 274)

 

Les sols du château grondèrent avec une rafale de vent magiquement amplifié. Le ciel dehors était un grand plafond noir, qui était rempli de sang. Le seul son dérivant de la hutte d’Hagrid était les cris dédaigneux de ses propres meubles. Magie : c’était quelque chose qu’Harry Potter pensait être vraiment bien.

Des feuilles de pluie coriaces fouettaient le fantôme d’Harry tandis qu’il traversait la cours en direction du château. Ron se tenait debout là-bas et faisait des sortes de claquettes frénétiques. Il vit Harry et se mit immédiatement à manger la famille d’Hermione.

La Ron chemise de Ron était juste aussi mauvaise que Ron lui-même.

« Si vous deux ne pouvez vous agglutiner avec joie, je vais devenir agressif » confessa la raisonnable Hermione.

« Qu’en est-il de la magie de Ron ? » offrit Ron. Pour Harry, Ron était bruyant, lent, et doux oiseau. Harry n’aimait pas penser aux oiseaux.

« Des mangemorts sur le toit du château ! » bêla Ron, frémissant. Ron allait être araignées. Il l’était juste. Il n’était pas fier de ça, mais ça allait être difficile de ne pas avoir des araignées partout sur son corps après tout ce qui était dit et fait.

« Regarde » dit Hermione. « Apparemment il y a énormément de mangemorts dans le château. Ecoutons leurs rencontres. »

Les trois amis à part entière se zappèrent sur le sol derrière la porte vers le toit du château. Ils y marchèrent presque, mais les sorcières ne grimpent pas. Ron regarda la poignée de la porte puis regarda Hermionne, avec une douleur brûlante.

« Je pense que c’est fermé » remarqua-t-il.

« Fermé » dit Mr l’Escalier, le minablement vêtu fantôme. Ils regardèrent la porte, hurlant sur à quel point elle était fermée, et lui demandant d’être remplacée par un petit orbe. Le mot de passe était « FEMME BOEUF », pleura Hermione.

Harry, Ron et Hermione restèrent silencieusement derrière un cercle de mangemorts qui paraissaient mal.

« Je pense que c’est ok si tu m’aimes bien » dit l’un des mangemorts.

« Merci beaucoup » répliqua l’autre. Le premier mangemort se pencha en avant avec beaucoup d’assurance pour planter un bisous sur sa joue.

« Oh ! Bien joué ! » dit le second, tandis que son ami reculait une fois encore. Tous les autres mangemorts applaudirent poliment. Ensuite ils prirent quelques minutes pour revoir leur plan pour se débarrasser de la magie d’Harry.

Harry pouvait dire que Voldemort se tenait directement derrière lui. Il sentit une grande réaction exagérée. Harry arracha ses yeux de sa tête et les lança dans la forêt. Voldemort leva les sourcils devant Harry, qui ne pouvait plus rien voir maintenant.

« Voldemort, tu es un très mauvais et méchant magicien » Harry dit sauvagement. Hermione acquiesça de la tête pour l’encourager. Le grand mangemort portait une chemise qui disait « Hermione A Oubliée Comment Danser », donc Hermione lui enfonça la tête dans la boue.

Ron jeta sa baguette sur Voldemort et tout le monde applaudit. Ron sourit. Ron ramassa sa baguette lentement.

« Ron est le plus bel homme » murmura Harry tandis qu’il ramassait la sienne à contre-coeur. Ils lancèrent un sort ou deux, et des jets de lumière verte sortirent des têtes des mangemorts. Ron flamba.

« Plus le le plus bel homme maintenant » pensa Harry tandis qu’il trempait Hermione dans la sauce piquante. Les mangemorts étaient morts à présent, et Harry avait plus faim que jamais.

***

Le Grand Hall était rempli d’incroyables chandeliers gémissants et d’une large bibliothécaire qui avait décorée les éviers de livres sur la maçonnerie. Des montagnes de souris explosèrent. Plusieurs longues citrouilles sortirent et tombèrent de McGonagall. Les cheveux de Dumbledore filaient jusqu’à Hermione lorsque Dumbledore arriva à l’école.

Le porc de Poufsouffle battait tel un gros ouaouaron (grenouille-taureau). Dumbledore lui fit un sourire, et plaça sa main sur sa tête : « Tu es Hagrid à présent ».

« On est les seuls qui importent. Il ne se débarrassera jamais de nous » dirent en chœur Harry, Hermione et Ron.

Le sol du château ressemblait à une large pile de magie. Les Dursleys n’étaient jamais venu au château et n’y mettraient jamais les pieds dans Harry Potter et le Portrait de Ce Qui Semblait Etre une Large Pile de Cendres. Harry regarda autour de lui puis tomba dans les escaliers en colimaçon pour le reste de l’été.

« Je suis Harry Potter » se mit à crier Harry. « Les forces du mal ont du soucis à se faire, oh mec ! »

PARTAGER
Article précédentHack’1 Cerveau 2017 à Cap Science
Article suivantVoiture autonome et dilemme : qui écraseriez-vous ?
Lambert R.
Ingénieur d'Etudes et Data Scientist depuis plusieurs années, mes travaux et mon parcours scolaire (master en mathématiques fondamentales) m'ont amené aux abords de l'intelligence artificielle. Aujourd'hui j'écris des articles en data science, deep learning, big data et intelligence artificielle pour PenseeArtificielle.fr, dans le but de promouvoir et vulgariser les promesses d'avenir qu'offrent ces domaines de pointe.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom ici