La demande en ingénieur en intelligence artificielle a connu une très forte augmentation ces dernières années, à tel point que la demande a supplantée l’offre. Cette situation a conduit les entreprises de la Silicon Valley à revoir les salaires à la hausse, proposant en moyenne plus de 300 000€ par an !

Néanmoins, pour pourvoir à tous les postes, employer des freelance en intelligence artificielle semble inéluctable de nos jours, tant ils sont utiles et irremplaçables.

En quoi cela consiste-t-il, qu’espérer de cette position et quel salaire peut-on demander à son employeur ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre dans cet article.

Opportunités professionnelles et compétences

freelanceLa pénurie en ingénieurs en IA, en dépit de tous les efforts de Google et Facebook risque fortement de durer encore plusieurs années. En effet, les deux sociétés investissent beaucoup d’argent dans des programmes de formation, notamment avec Fast.ai et Deeplearning.ai, mais cela ne suffit pas… car il faut plusieurs années pour former un docteur !

Le freelance en intelligence artificielle, qui est libre de toute obligation en dehors du contrat temporaire pour lequel il est recruté, peut ainsi vendre ses services à qui il souhaite. En revanche, il a davantage de pression puisque son employeur attend davantage d’investissement de sa part (étant facturé à la journée ou au mois).

Pour trouver un contrat, il est préférable d’avoir un statut de docteur en intelligence artificielle ou une certaine expérience (le poste le plus prisé étant celui de manager de projet en IA), mais ce n’est pas obligatoire : ce qui compte le plus, c’est d’avoir les contacts et les réseaux.

Ceci étant, de nombreuses plateformes sont disponibles pour obtenir des missions :

  • Upwork, par exemple, propose des missions partout dans le monde
  • 404Works, dont les clients sont en France
  • Indeed, pour des CDI (que l’on peut souvent négocier en CDD)

Concernant les compétences, compétences 2017celles qui ont trait à la prise de décision et à l’analyse du langage sont essentielles.

La tendance s’est cependant précisée au cours de l’année (via une note de Google) :

  • Maîtrise des bases : pouvoir être autonome et suivre un cours d’informatique (pour acquérir soi-même de nouvelles compétences)
  • Maîtrise de la POO : C++, Java ou Python
  • Maîtrise du JavaScript, Ruby ou HTML : pour faire des sites web et tester son code
  • Bases en mathématiques pures : car en IA tout repose sur les mathématiques (si on ne veut pas juste utiliser les algorithmes sans les comprendre)
  • Compréhension des algorithmes et des BDD : pour pouvoir extraire rapidement une information, le freelance en intelligence artificielle devra être capable de se passer des data manager
  • Connaissance des systèmes d’exploitations : en IA, les temps de calcul peuvent être colossaux. Savoir optimiser sa machine (ou même celle de Prod) est central.
  • Connaissance des compilateurs : parce qu’au final tout se ramène à de la compilation, cette connaissance peut ouvrir la voie à des architectures orientées processeur
  • Cryptographie : indispensable à la sécurité du cloud et des objets connectés
  • Programmation en parallèle : car, comme on l’a dit, les temps de calcul sont longs
  • Personnalité : on retrouve les demandes classiques, à savoir curieux, autonome, capable de se lancer dans l’inconnu.

tableau biEt pour finir, j’ajouterais à la liste une très forte qualité de vulgarisation ou pédagogique. Rappelons qu’un freelance ne reste qu’un certain temps dans une entreprise, et que celle-ci demandera systématiquement de la documentation et des formations pour ses collaborateurs. Il faut aussi pouvoir expliquer ses résultats, par exemple grâce au logiciel Tableau. Un bon ingénieur en IA parviendra toujours à faire un graphique très simple expliquant son modèle et ses avantages, même sans rentrer dans les détails !

A ce titre, rédiger des articles présentant des technologies, des algorithmes ou des techniques est un plus, et si vous souhaitez vous investir avec Pensée Artificielle n’hésitez pas à nous contacter !

Combien gagner (et payer) en tant que freelance en intelligence artificielle

Dépenses

Tout d’abord, commençons par les coûts inhérents à votre situation de freelance, qui sont obligatoires et très importants (d’un point de vue légal).

  • Pour créer votre entreprise, il faut déposer au moins 1€ sur le Capital Social, que vous récupérerez à la fermeture de la société
  • Ensuite, vous devez également (toujours pour créer votre société) déposer un dossier au greffe du tribunal de commerce (acte administratif) de 41.5 €
  • Enfin (pour l’entreprise), il faut également publier dans un journal d’annonce légale l’avis de constitution de votre EURL/SASU dont le prix varie de 150 € à 350 € suivant le département

Il faudra ainsi compter environ 400€ pour simplement déclarer votre société (je vous invite à lire l’article suivant pour plus de détails)…

ventilation-annuelle-des-depenses
Source

Auxquels vont venir s’ajouter les dépenses quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles, annuelles…

  • Impôts et taxe annuelle (même si le CA est nul)
  • Impôt sur les sociétés, charges sociales
  • Cotisation Foncière des Entreprises (CFE), basée sur le CA avec un minimum en fonction de votre ville : de 300 € à 600 € par an
  • Responsabilité Civile Professionnelle (RCP) : de 800 € à 1 500 € en fonction de la couverture choisie
  • Comptable : si ce coût est facultatif (vous pouvez faire vos comptes vous-même), il me paraît indispensable. En effet, vous gagnerez beaucoup de temps pour développer votre activité (qui rapportera de l’argent) par rapport à ce que vous économiserez. Il faut compter environ 100 € par mois
  • Banque : les comptes professionnels sont obligatoires et reviennent à 10 € par mois en général
  • Mutuelle : elle est facultative, et si vous en prenez une, vous reviendra à environ 40 € par mois
  • Téléphone : facultatif également (vous pourrez utiliser votre téléphone personnel), il peut être judicieux d’avoir un abonnement professionnel, avec forfait appels illimités (toujours dans l’optique de développer votre activité). Compter 20 € par mois
  • Repas : vous pourrez faire passer vos repas sur des notes de frais (tous les jours), donc compter les repas
  • Transport : de la même manière, votre moyen de transport peut être inclus dans les dépenses de la société
  • Matériel : tout ce que vous achetez et qui sert dans le cadre de votre entreprise peut être passé en note de frais également
  • Abonnements : propres aux ingénieurs en data science et intelligence artificielle, vous serez certainement amenés à utiliser des plateformes de type Google Cloud, Amazon WS ou autre pour mener à bien vos POC et vos projets

Conclusion : 3 000 € par an, 170 € par mois, 20 € par jour (repas / transport)

Gains

2502861-les-tarifs-des-developpeurs-freelance-en-france-par-profils
Tarif des développeurs freelance (Source)

En tant que freelance, vous pouvez facturer plus de 3 fois le salaire net équivalent à la tâche que vous avez à accomplir. Si par exemple un développeur dans l’entreprise sera payé 2 000 € par mois pour réaliser ce qui vous est demandé, vous pouvez toucher 6 000 € (voire plus). Par exemple, un freelance en JavaScript sur Paris peut facturer de 10 000 à 15 000€ par mois avec seulement 3 ans d’expérience !

En effet, vous aurez tout d’abord la prime à la précarité (vu que vous serez en CDD) et ne coûterez donc pas cher à l’entreprise sur le long terme (contrairement à un CDI qui reste même dans les périodes de creux). Ensuite, vous n’aurez pas de congés payés, et vous ne paierez pas les mêmes charges que les grandes entreprises qui versent le double du salaire… Tout cet argent économisé permet donc d’avoir un salaire plus élevé.

Si on se recentre maintenant sur le métier d’ingénieur en intelligence artificielle, il faut savoir que les salaires français ne sont pas aussi élevés que ceux aux Etats-Unis. Dans notre pays, voici en net ce que touchent (par an) :

  • Un ingénieur en intelligence artificielle = 43 000 € en moyenne (de 30 000 à 60 000 €), sachant que sur Paris les salaires sont 20% plus élevés qu’en province !
  • Un ingénieur data scientist = 40 000 € en moyenne sur Paris avec quelques années d’expérience (ou en tant que débutant suivant le diplôme)

Quelques compétences pourront faire monter votre salaire davantage, car il est rare de les voir : spécialiste en outiel d’ETL (Talend notamment), développeur Hadoop, spécialiste en visualisation (Tableau évoqué précédemment), développeur OLAP (organisation des données)… et compréhension mathématique et sécurité !

En conclusion, un freelance en intelligence artificielle touchera environ 800 € HT par jour.

PARTAGER
Article précédentUne IA championne de poker ?
Article suivantUn nouveau processeur quantique pour Google : Bristlecone
Lambert R.
Ingénieur d'Etudes et Data Scientist depuis plusieurs années, mes travaux et mon parcours scolaire (master en mathématiques fondamentales) m'ont amené aux abords de l'intelligence artificielle. Aujourd'hui j'écris des articles en data science, deep learning, big data et intelligence artificielle pour PenseeArtificielle.fr, dans le but de promouvoir et vulgariser les promesses d'avenir qu'offrent ces domaines de pointe.